SAISONS D’EAU DOUCE

« C’est l’hiver et on pense qu’il est blanc, mais il porte toutes ces teintes nées du froid, ces fameuses ombres bleues mais aussi ces tons chauds du matin et du soir qu’on penserait n’appartenir qu’aux déserts de sable. Éloïse Plamondon-Pagé nous incite à ne pas simplement voir mais surtout à ressentir, à contempler comment chaque seconde qui passe meure en laissant derrière elle sa trainée de lumières. C’est aussi une leçon apprise des oiseaux, ceux qui savent observer le monde dans tous les sens et percevoir des choses que nous ne voyons pas. S’émerveillant à l’idée de ce que la sterne arctique peut observer dans ses voyages entre les pôles de la Terre, l’artiste cherche à faire ressortir les couleurs non moins infinies des espaces que nous habitons.  »

– Anne-Marie Proulx pour VU Photo

Cette exposition extérieure est une initiative de VU Photo en collaboration avec la Ville de Québec. Elle a été réalisée dans le cadre de ma résidence annuelle à VU (de septembre 2020 à septembre 2021), et a été présentée à la Bibliothèque Monique-Corriveau, à la Place Jean-Béliveau (Expo Cité) et à l’Oasis Saint-Malo entre mars et juin 2021.

L’exposition faisait partie de Quelque chose entre nous, la programmation annuelle de VU, qui mise sur des relations à entretenir ou à transformer, à raviver ou à inventer de toutes pièces, en ces temps où il est nécessaire de créer des espaces qui nous lient encore malgré tout.

Pour lire l’article de Josiane Desloges publié dans le journal Le Soleil le 4 avril 2021 :  Saisons d’eau douce : des bouffées d’éphémère.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *