PELURES D’OIGNON

Texte alternatif

2012. J’habite dans le quartier Saint-Roch situé dans la basse-ville de Québec, où naquit et grandit mon père. Je suis fascinée par la faune de ce quartier bigarré menacé par l’embourgeoisement. Je retrouve là un peu de la texture de ma famille paternelle bien particulière avec qui je n’ai entretenu au fil du temps que très peu de liens, bien que j’aie toujours été très proche de mon père. Ce contexte m’amène à me questionner sur les trajectoires de vie qui m’apparaissent si mystérieuses, et surtout sur les pivots qui incitent une personne à emprunter un chemin plutôt qu’un autre. Chaque jour, aux mêmes endroits de la ville, je rencontre les mêmes visages inconnus. Ils constituent mon paysage urbain au même titre que les édifices et les commerces. Certaines personnes ont un endroit où dormir, d’autres non, difficile à dire. Elles sont pourtant toujours là, fidèles au poste, et nous nous saluons au passage dans un respect mutuel. Qui sont ces gens que je vois en réalité plus souvent que mes proches ? Je converse de tout et de rien avec certains, puis des liens se créent naturellement au fil des rencontres et des discussions fortuites, selon ce à quoi ces personnages typés et colorés veulent bien me laisser accéder, toujours en surface. Le livre Pelures d’oignon de Günter Grass m’accompagne dans mes réflexions. « Le temps se dépose couche par couche » écrit-il, et il porte en lui les expériences qui nous façonnent.

 

Portraits installatifs (petits formats). Lithographie sur voile géotextile. Dimensions variées. 2013. Présentés à l’exposition Nouveaux Regards sur l’art imprimé à la Salle de diffusion de Parc-Extension en 2016 dans le cadre du Festival des arts imprimés de Montréal.

 

Texte alternatif

Portraits installatifs (grands formats). Sérigraphie sur voile géotextile, 153 x 183 x 274 cm chacun. 2013 à 2015. Lise, Roland et Raoul lors de l’exposition Marge pésentée à la Galerie du Pavillon Alphonse-Desjardins de l’Université Laval en 2013.

Texte alternatif

Ci-dessus et ci-dessous : Raoul.

Texte alternatif

 

 

Texte alternatif

Ci-dessus et ci-dessous : Raymond lors de l’exposition Incidences pésentée à Espace )( Paenthèses en 2014.

Texte alternatif

 

Ci-dessous : Ève, présentée lors de l’exposition éponyme au Centre de diffusion Presse Papier à Tois-Rivières en 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *